> STESI


Quand Stesi débute dans le graffiti en 1997, c'est au throw-up, dit flop, que va sa préférence. Ces lettres rondes rapidement exécutées, qu'il simplifie à l'extrême jusqu'à en faire une sorte de logo, lui permettent d'inscrire son nom sur un grand nombre de supports, pour la plupart illégaux.

Après quelques déboires avec la justice, c'est lassé de devoir sans cesse trouver de nouveaux murs parisiens laissés à l'abandon qu'il délaisse peu à peu le graffiti sauvage et son lot d'adrénaline pour se tourner vers la toile.

L'artiste de rue trouve dans cette pratique plus traditionnelle l'opportunité de parfaire sa technique dans le domaine de l'abstrait. Il prend plaisir à travailler son style avec temps, calme et discipline, ainsi qu'à mêler bombes aérosol, acrylique, encre et marqueur. Aujourd'hui très prolifique, enchaînant tableaux et expos, il lui arrive encore, sur commande, de signer de son nom boutiques ou camions.

Realisation Bariolage